Le Saint-Laurent n'est pas une Poubelle

by Admin Demo

La Ville de Montréal a l'intention de déverser 8 milliards de litres d'eaux usées dans le Fleuve Saint-Laurent dès le 18 octobre prochain, en raison de la construction d'une nouvelle chute à neige dans le cadre des travaux de réaménagement de l'Autoroute Bonaventure.

8 milliards de litres = 2600 piscines olympiques pleines de Déchets



Faits :

- Déversement d'eaux usées non filtrées de déchets de toilettes, de rejets d'hôpitaux, d'usines qui se retrouveront directement dans le Fleuve.


- Nous sommes des millions à vivre en aval du lieu de déversement et que nous buvons l'eau de ce Fleuve. Aucune étude ne démontre que les systèmes de filtration d’eau potable qui tirent leur eau dans le Fleuve seront suffisants pour gérer cette soudaine augmentation majeure des polluants dans l’eau.

- Pollution des berges du Fleuve de condoms, tampons, matières fécales, etc ...

- Diminution du taux d'oxygène du Fleuve.

- Destruction d'écosystèmes comme le Lac St-Pierre protégé par l’UNESCO qui abrite 76 espèces de poissons différents.

- Pêche et Activités nautiques seront interdites ou mise en puéril pour des raisons d'hygiènes et de santé publique.

· Le problème des contraceptifs oraux qui se retrouvent dans l'urine, puis dans les égouts, donc directement dans le fleuve avait fait l'objet d'une conférence fort troublante à l'Université du Québec à Trois-Rivières, en 2007. Au terme d'une étude de sept ans sur le sujet, Karen A. Kidd, une spécialiste de l'Université du Nouveau-Brunswick, avait expliqué à ses confrères de l'UQTR, que les humains rejetaient assez d'hormones de synthèse dans le fleuve pour que les poissons mâles développement des caractéristiques de femelles. Cette situation affecte évidemment la reproduction des espèces.

- Il ne semble pas y avoir eu d’entente avec les industries situées en amont afin qu'elles cessent temporairement de rejeter à l'égout des produits nocifs.

- Environnement Canada dit ne pas pouvoir autoriser le rejet d'eaux usées. La ville de Montréal prétend le contraire. Qui dit vrai ?

- Les Mairies et Citoyens environnants prétendent ne pas avoir été consultés, ni même avertis avant de l’apprendre par la voie des médias.



Solutions Alternatives :

Il existe bien sûr des solutions bien que plus coûteuses et elles n'auront pas de répercussions sur la santé du Fleuve :

- Mettre en place une usine de traitement temporaire

- Pompage et évacuation des eaux usées

- Construction d'une conduit auxiliaire qui aurait permis d'acheminer les eaux usées.

Malgré cela, l'administration Coderre a évalué qu'il s'agissait du scénario le plus acceptable dans les circonstances.

Nous déplorons le manque de transparence dans cette affaire, le manque d’effort pour trouver des solutions alternatives et la piètre qualité des rapports et les études bâclées et non concluantes.

Nous, signataires, demandons que ce déversement soit mis en suspend le temps de trouver une solution alternative, ou alors le temps que des études sérieuses et poussées démontrent avec certitude que les effets sur l’environnement à court, moyen et long termes seront inexistants ou minimes et sans conséquence.



NON LE ST-LAURENT N’EST PAS UNE POUBELLE
Reasons for signing

test 22 11

by Bob Jobb Sweden
1 Year ago

ölkölkölkö lökölkölk ökölklö

by wer wer Sweden
1 Year ago

On s'enfout ! demo demo

by john Doe Andorra
1 Year ago

erfreferfe

by Mike Tyson Sweden
1 Year ago